Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 07 septembre 2010

Les éternels

413.JPG

Je vis au levant la brume tenace

Glisser sur les diamants, les cristaux de glace,

Un tapis d'argent fondre sous le soleil,

Les reflets d'une nature qui s'éveille.

 

Je vis au levant de belles lignes d'oiseaux

Étendues sur les branches de vieux bouleaux,

Et le soleil rouge, poursuivant son orbite,

Caresser les falaises recouvertes de granite.

 

Je vis au couchant le cercle de feu,

Les vaisseaux dérivant sur les bancs sablonneux,

Les vagues s'enflammer, déferlantes, enragées

Se mêler aux parfums de la verte Vendée.

 

Je vis au couchant le soleil se glisser

Sous la terre abondant de ressources, de beautés,

Les étoiles filantes s'étendre et se poser

Sur le voile transparent de la proche rosée.

 

SMM

18:00 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.