Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 16 décembre 2010

Lavande

002 - Copie (12).JPG

 

Oui, la saison ne s'y prête guère,

Mais qu'importe, je la vénère !

Elle embaume mes deux narines

D'une essence si divine,

Que je respire chaque matin

L'énergie de son parfum.

Mon réveil semble lumineux,

Mon humeur se porte mieux.

Je souris au bord du lit

Prêt à dévorer la vie,

Peu m'importent les prémices

De l'hiver et ses caprices !

 

SMM

10:00 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.