Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 14 janvier 2011

Toxicomane

001 - Copie (8).JPG


 

Silence et douceur,

Étrange lueur

Dans tes yeux moqueurs,

Tu flirtes avec la mort.

 

Malgré mes prières

Je ne peux rien faire.

Ainsi tu t’enterres

Dans le faux et la douleur.

 

Nous savons pourtant

Tous ce qui t’attend :

Cette marque du temps

Sur ton corps démoli.

 

Oui, je le savais,

Toi, tu l’ignorais.

Personne n’a rien fait,

Je me demande pourquoi ?

 

Tu étais si jeune

Et si maladroit !

 

SMM

 

 

12:00 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.